Stuc prêt à l’emploi

100 % naturel

Technique héritée de l’Antiquité, le stuc vénitien séduit de plus en plus pour son aspect glacé et soyeux. Avec Stucco Lustro, les artisans disposent d’un produit prêt à l’emploi qui conjugue authenticité et simplicité de mise en œuvre.

Domaine d’applications

Comme tous les enduits et mortiers à la chaux, Stucco Lustro peut être mis en œuvre dans toutes les pièces de la maison, y compris dans les pièces humides s’il est protégé par une finition cirée.

  • Sain et naturel, c’est un atout pour les projets intégrant une démarche HQE.
  • Il s’applique directement sans couche d’accrochage sur les murs à la chaux ou en plâtre sains et lisses. Pour les parois en plaques de plâtre de type BA13, prévoir une sous-couche à la chaux.
  • Pour les autres types de supports, il peut également être posé en complément du mortier prêt à l’emploi monocouche Unilys. Dans ce cas, il est recommandé, au préalable, de couvrir ce dernier d’un badigeon à la chaux.

Caractéristiques techniques

Stucco Lustro est un enduit décoratif prêt à l’emploi pour les murs intérieurs. 100 % naturel il est essentiellement composé de chaux grasse et de poudre de marbre.

  • Il laisse respirer les murs en favorisant les échanges gazeux.
  • Blanc, il peut se teindre avec des pigments minéraux. Des colorants effervescents sont recommandés pour les couleurs profondes.
  • Son rendement est d’environ 1 m²/kg pour un travail fini.
  • Stucco Lustro est conditionné en seau métal de 4 litres, dont le système de fermeture permet de conserver le produit pendant un an.

Mise en œuvre

Facile à appliquer, Stucco Lustro offre de bons résultats en seulement deux couches.

  • Préparation : un dépoussiérage et un lavage suffisent si le support est parfaitement lisse. Dans le cas contraire, une passe d’enduit de lissage sera nécessaire.
  • Application : se servir de deux couteaux stucateurs, le premier pour recueillir l’équivalent d’une cuillère à soupe de produit et le second pour l’application au mur et le lissage en gestes croisés.
  • Pour un rendu optimal, privilégier une progression en diagonale qui limitera les effets de raccords. Attendre environ une journée avant de procéder à la seconde passe.
  • Finition : le ferrage – au rendu particulièrement brillant – s’effectue sur mur « amoureux » (en cours de séchage) en frottant intensément le stuc à l’aide du couteau stucateur. La cire (cire d’abeille blanche) s’applique quant à elle sur mur sec et offre un aspect plus mat.

Nadia Ragot, décoratrice – peintre 06 10 91 03 73 / ragot-nadia@orange.fr