Newsletter Recherche
Portrait |

Concilier environnement, exploitation de la carrière et qualité produit

Docteur en géologie appliquée au génie civil, Karine Merriaux est Responsable qualité, environnement et carrière de l’usine de Bussac. Optimiser les process de fabrication dans le respect de la qualité et de l'environnement et agir pour diminuer les incidences sont des volets de sa mission.

Quelles sont vos principales missions, en tant que Responsable Qualité Environnement et carrière du site de Bussac ?

J'ai un rôle pivot et transverse, au niveau du système de management du site, et au niveau opérationnel. Notre carrière est située en zone Natura 2000, ce qui implique d’étudier notre plan d’exploitation au regard des particularités de notre biodiversité locale. Avoir un regard de l’extraction en carrière jusqu’à la qualité du ciment, sous l’angle et l’enjeu de notre environnement, fait partie de mes priorités au quotidien.

Vous parlez de mesures environnementales, qu'est-ce que cela implique pour la carrière ?

Cela implique entre autres choses une relation avec les parties-prenantes, nos riverains. L’activité de la carrière est très encadrée au niveau des horaires notamment. Chaque campagne d’extraction fait l’objet d’une information en mairie. Tout est mesuré par un organisme indépendant : les vibrations, le bruit, les poussières … Chaque année une commission de concertation et de suivi de l’environnement, sous l’autorité de l’Etat et de ses représentants, permet de présenter aux élus, aux associations, les résultats environnementaux et nos projets.

On parle beaucoup d’économie circulaire, cette dernière s’applique-t-elle à votre métier ?

Nous valorisons des matières secondaires issues d’autres industries. En fonction de leur nature, elles sont utilisées soit comme combustibles alternatifs en substitution de l’énergie fossile, c’est ce qu’on appelle de la valorisation énergétique, soit en ajout en substitution du clinker et c’est ce qu’on appelle de la valorisation matière. Cette double valorisation relève du principe d’économie circulaire, en application dans notre industrie depuis plus de 40 ans et nous progressons toujours dans ce domaine.

Crédits photo : DR

Cet article vous a-t-il plu ?