Newsletter Recherche
Contributions |

L’acier et le ciment : un projet commun pour un enjeu commun

Le nouveau projet de recherche « SAVE CO2 » s’inscrit dans la coopération entre les industries de l’acier et du ciment. Il vise à limiter les émissions de CO2 et à préserver les ressources en matériaux.

Le cimentier HeidelbergCement et l’aciériste ThyssenKrupp Steel sont les deux industriels impliqués dans le projet « SAVE CO2 ». Ils y collaborent aux côtés de trois organismes basés en Allemagne : l’Institut pour les technologies des métaux de l’Université de Duisburg-Essen,  l’Institut Fraunhofer UMSICHT pour l’environnement, la sécurité et la technologie de l’énergie et l’Institut pour la recherche sur les matériaux de construction (FEhS), leader du consortium. Initié en mai 2021, ce projet court sur les quatre prochaines années.

Le recyclage actuel des résidus de haut-fourneau

La coopération entre les industries de l’acier et du ciment n’est pas nouvelle. Depuis longtemps, le secteur de la construction utilise des résidus issus de la sidérurgie. L'objectif étant de trouver une valorisation à ces produits dérivés en les substituant à des ressources naturelles. Les scories de haut-fourneau (BFS) sont par exemple utilisées depuis longtemps comme ajouts pour la production de ciment. Les scories de haut-fourneau granulées (GBFS) peuvent même être utilisées comme composant du ciment pour remplacer une partie du clinker Portland.

La recherche de nouveaux types de scories

Mais ce type de recyclage va diminuer du fait de la transformation de l’industrie de l’acier : l’avenir n’est plus dans les hauts-fourneaux mais dans une production d’acier combinant minerai de fer pré réduit (DRI) et four à arc électrique (EAF). Ce process réduit significativement les émissions de CO2 mais ses résidus ne peuvent plus être utilisés tels quels par l’industrie cimentière. C’est pourquoi le projet « SAVE CO2 » cherche à développer de nouveaux types de scories EAF pouvant être utilisées comme composants du ciment et du béton. Ces innovations visent à renforcer l’économie circulaire et les synergies entre les industries de l’acier et du ciment.

Cet article vous a-t-il plu ?