Le bloc béton en action

Innovation produit

C’est toute une filière qui relève les défis du marché et de la réglementation pour faire du bloc béton un produit en adéquation avec les besoins d’aujourd’hui et de demain.

Il passe les générations, majoritairement sollicité dans la plupart des bâtiments d’aujourd’hui grâce à sa résistance et à sa durabilité. Ces qualités intrinsèques reconnues ont toujours inscrit le bloc béton dans l’acte de construire. Et le monde change, portant une évolution légitime vers une meilleure maîtrise de l’énergie au travers des accords de Kyoto, du Grenelle de l’environnement, de la démarche HQE ou encore de la réglementation thermique 2012. Des contraintes ? Plutôt une somme d’opportunités dont la profession s’est saisie pour faire progresser les produits et systèmes constructifs : plus intelligents, plus astucieux, plus compétitifs. Depuis quelques années, l’effervescence a remplacé l’observation, la créativité a pris le pas sur l’acquis, l’idée a même été supplantée par l’industrialisation… Conséquence directe : une dynamique incomparable chez tous les professionnels afin de valoriser les solutions béton. Oui, le bloc béton a encore beaucoup de choses à dire, de qualités à démontrer, de marchés à conquérir. En plus de son inertie, idéale pour répondre aux exigences de confort d’été et d’hiver, de sa composition minérale et inerte qui lui permet de ne pas émettre de COV (composés organiques volatils), il revêt désormais d’autres fonctions essentielles.

Si des études ont déjà démontré son bilan environnemental irréprochable, c’est à la conquête de l’innovation sur la résistance thermique et la mise en œuvre que le bloc béton se lance aujourd’hui.

Bloc béton à valeur ajoutée
Il se pare et se gonfle d’une multitude de matières premières pour apporter plus de résistance thermique et supplanter la terre cuite : ardoise et argile expansées, pierre ponce, bois, chanvre…

Les recherches et développements produits, les sourcing de matériaux, les investissements engagés et les brevets déposés par les fabricants installent le bloc béton dans une nouvelle dimension. L’enjeu ? Renforcer l’isolation thermique, faciliter la mise en œuvre par un poids allégé et un design du bloc rectifié. Sur cet échiquier fourmillant quadrillé par la performance, le ciment a toute sa place, avec une vraie capacité à utiliser des matériaux différents en fonction des problématiques locales : par exemple, des copeaux de bois enrobés de ciment utilisés pour façonner des blocs. Ces idées de rupture innovantes laissent cependant une entière latitude au bloc béton traditionnel de 20 : associé à un isolant, il répond parfaitement aux exigences de la RT 2012 et du BBC. Sous toutes ses formes, le béton est bénéfique pour la construction, porteur d’évolution et non de révolution dans la mise en œuvre. Le bloc béton, aussi innovant soit-il, demeure un produit maîtrisé par des milliers d’artisans et d’entreprises de maçonnerie.

Un produit de proximité
Le panel d’offres est désormais considérablement élargi et les produits bien positionnés d’un point de vue économique, apportant une solution béton adaptée quelles que soient la fonction requise et la situation géographique. La proximité est une des vertus de la filière qui s’est dotée d’un maillage serré du Nord au Sud et d’Ouest en Est. L’objectif : soutenir l’accessibilité immédiate des matériaux de construction en faveur du respect des délais et de la réduction de l’empreinte écologique. Pour preuve, les nombreuses usines de fabrication sont, pour la plupart, distantes de moins de 40 km des chantiers.

Faire du BBC ou répondre à tout type de projet réglementaire avec la famille du bloc béton, c’est possible partout en France.

Finalement, la contrainte crée la liberté d’innover : les fabricants de l’hexagone l’ont bien compris pour aller dans le sens de l’histoire et pérenniser nos métiers.

Témoignages

Qu’est-ce que l’innovation pour vous ?

« Pourquoi innover ? Premièrement pour réduire la pénibilité sur chantier et faciliter la vie des poseurs pour qu’ils gagnent en productivité ; deuxièmement dans le but de proposer un éventail de solutions pour faire du BBC. L’innovation est un moyen de défendre les parts de marché des solutions béton, en apportant de la valeur ajoutée à nos clients. »
Éric Stievenard, directeur marketing de la société Alkern

« Il faut avancer pour concurrencer la terre cuite et se tourner vers de nouveaux agrégats. Innover, c’est susciter l’intérêt, se démarquer et faire évoluer la profession, encourager les jeunes générations dans nos métiers. »
Jean-Michel Delmon, de l’entreprise Fusco

« Innover est un moyen de résister à la concurrence, d’évoluer pour l’entreprise face aux changements du marché et des mentalités. Avec la pierre ponce par exemple, on optimise le bilan environnemental pour mieux se placer : pour que le bloc béton reste leader. »
Alexandre Gouré, directeur des ventes de PPL

« De 2005 à 2010, en cinq ans, nous avons sorti 57 produits ! L’innovation est une valeur ajoutée et un critère de rentabilité : pour vendre plus et mieux. C’est aussi améliorer la mise en œuvre et la cadence de pose pour baisser son coût dans l’objectif d’obtenir un prix global du bloc compétitif. Le bloc « Easytherm® » en ardoise expansée en est un parfait exemple : trouver un bon compromis entre vitesse de pose, résistance thermique (1,44), mécanique (B40 à B60), le tout à un prix compétitif face à la brique. »
Renan Denis, PDG société Perin&Cie

« C’est indispensable pour la survie d’une profession, pour apporter des solutions à l’habitat et créer une dynamique au sein même de l’entreprise en appliquant le management par l’innovation et en impliquant les salariés. Sans développement, il n’y a pas d’avenir ; il faut avoir une vision. »
Robert Delbecque, directeur général Eurobéton International

« Déposer un brevet et passer du temps à régler la mise en œuvre du produit en détaillant le travail de chaque corps d’état, en pensant aussi à l’architecte et au vendeur de maison ; c’est le plus qualité qui peut faire la différence. »
Alain Sergeant, gérant des Établissements Paul Sergeant

« Pour répondre au BBC, à la RT 2012 et aux bâtiments à énergie positive, l’investissement en Recherche & Développement puis le dépôt de brevet sont essentiels. Il faut prendre en compte les contraintes du chantier, les points de construction, les problèmes de tenue… L’innovation est la valeur ajoutée à l’élément constructif. »
Mario Aschero, directeur Granuland et gérant d’Idec

« L’innovation est capitale en regard des nouvelles réglementations. Les axes de recherche : la performance et l’inertie thermique, un système constructif homogène (produit fini et joints mortier). La pierre ponce, roche volcanique naturellement formée avec des bulles d’air, répond à un double défi ; fabriqué à froid sans cuisson, ce pop-corn minéral affiche une résistance thermique de 1,3 à 1,4 m2.k/w et un béton classe de résistance L60. »
Jean-Louis Tartarin, Tartarin Bétons Industriels