Newsletter Recherche
Portrait |

Worldskills 2019, portrait de Frédéric Miquet

A quelques mois des WordSkills Competition à Kazan, Ciments Calcia a rencontré Frédéric Miquet, Président Directeur Général - Société ESBTP et Expert métier section construction béton armé.

Être expert métier, en quoi cela consiste ?

L’expert métier organise les sélections nationales et défend les candidats lors des épreuves nationales et internationales. C’est aussi celui qui définit le sujet de la compétition et qui gère l’équipe des jurys. 

Pourquoi ce choix d’être expert métier ?

Pour la compétition et la performance, mais également être au contact de ces jeunes. Les faire grandir et les emmener au maximum de leur capacité ! Leur transmettre mon savoir-faire, faire perdurer le métier, c’est un vrai partage. J’aime aussi les échanges à l‘international avec les autres experts, les différences culturelles, c’est une expérience unique !

Selon vous, quelles sont les valeurs des Worldskills ?

Au-delà de la compétition c’est  une revalorisation des métiers manuels. Installer ces métiers dans une compétition de haut niveau est très important car la formation en général en bénéficie. On impulse naturellement une compétition positive entre les centres de formation qui forment chaque candidat et tout cela  entraîne une montée en puissance du niveau de formation.

Quelles sont les qualités requises pour participer et gagner les Worldskills ?  

Précision, rigueur et organisation sont les 3 piliers. La capacité des candidats à s’investir pour cette compétition est aussi primordiale. Pendant un an et demi ils suivent un entraînement régulier et intensif qui empiète largement sur leur vie personnelle.

Pour se préparer à la compétition, les candidats suivent des entrainements physique, psychologique et technique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

  • Entraînement physique

On attache beaucoup d’importance au physique car notre métier l’est, et il faut tenir les 4 jours de compétition ! Les candidats ont un cahier d’entrainement de 3 séances minimum à réaliser par semaine : endurance physique et renforcement musculaire. Trois regroupements d’une semaine sont organisés par le Cofom (Comité français des Olympiades des métiers). Tous les membres de l’équipe de France sont réunis pour suivre un programme intensif. Lors de ces regroupements le sport a pour rôle de développer une vraie solidarité entre tous les candidats des différents métiers pour créer une équipe de France soudée.

  • Entraînement psychologique

Les candidats suivent des ateliers de sophrologie et de relaxation pour apprendre la gestion du stress et de l’effort. Prendre conscience que cette compétition c’est avant tout progresser, grandir. Ne pas remporter de médailles ne doit pas être considéré comme un échec !

  • Entraînements  techniques 

Il faut aller chercher cette médaille, techniquement aller le plus loin possible !  S’entraîner, répéter les gestes pour atteindre le niveau d’excellence ! En dehors des stages de perfectionnement en centre de formation, nous suivons de près les candidats qui ont également un entrainement personnel régulier à suivre pour être prêt le jour J !