Un coup de jeune pour le square Jouhaux

PRÉMURS. Réhabilitation, extension, résidentialisation : le square Jouhaux, dans le quartier de Bècheville aux Mureaux, est en pleine transformation. Pour conserver une cohérence d’ensemble entre immeubles anciens et constructions neuves, la solution passe aussi par une unicité de matériaux décidée dès les esquisses par l’agence d’architecture CANALE 3, auteur du projet d’ensemble.

Unité visuelle

Dans le cadre du plan de réaménagement urbain lancé par la ville des Mureaux dans le quartier de Bècheville, les résidences Érables et Châtaigniers, square Jouhaux, font peau neuve. Le programme comprend la réhabilitation de ces deux résidences de 40 logements chacune, édifiées dans les années 1960-1970, dont la moitié sera agrandie grâce à l’ajout d’extensions de pièces à vivre et de balcons. Le programme comprend également la construction de 33 logements supplémentaires isolés par l’intérieur, en trois immeubles neufs : deux accolés aux bâtiments existants et un indépendant. Des éléments en béton matricé gris clair à l’effet bambou seront utilisés en panneaux de façade sur la partie basse des bâtiments d’origine, en prémurs sur toute la hauteur du rez-de-chaussée des bâtiments neufs et pour le muret qui entourera les résidences. Réalisés avec le ciment i.tech ULTRACEM 52,5 R de l’usine Ciments Calcia de Villiers-au-Bouin, ils renforceront la cohérence architecturale de l’ensemble, faisant le lien entre réalisations neuves et constructions existantes.

L’atout préfabrication

Afin d’obtenir exactement le même rendu, mais aussi la qualité de parement exigée par l’architecte, le cabinet Canale 3, GTM Bâtiment, qui conduit le chantier, a confié la réalisation des prémurs et des panneaux à A2C Préfa. « Plus souple, la préfabrication en usine nous permet aussi d’obtenir un meilleur résultat que si le béton était coulé en place. Les joints sont plus propres, l’aspect global plus homogène, puisqu’A2C Préfa utilise la même formule pour tous les éléments matricés, quelle que soit la saison. C’est essentiel sur un chantier qui s’échelonne sur près de deux ans », estime Lucas Van den Broecke, ingénieur travaux chez GTM Bâtiment. Bien stable et uniforme dans sa couleur, le ciment i.tech ULTRACEM 52,5 R de l’usine Ciments Calcia de Villiers-au-Bouin contribue à l’unité recherchée. Ni teintés ni lasurés, prémurs et vêtures de parement seront juste protégés par un traitement antigraffitis.

Crédits photos : Canale 3

FICHE CHANTIER

  • Architecte / maître d’œuvre Canale 3 Architecture et Environnement
  • Maître d’ouvrage Les Résidences Yvelines-Essonne
  • Entreprise générale GTM Bâtiment
    Prémurs A2C Matériaux
  • Surface prémurs matricés 1 200 m2
  • Ciment i. tech ULTRACEM 52,5 R – CEM I 52,5 R CE CP2 NF de l’usine Ciments Calcia de Villiers-au-Bouin (160 tonnes)
  • Dates du chantier Juillet 2016 à février 2019