Newsletter Recherche
Art de faire |

Une cave toute neuve pour le Château de Villemajou, domaine familial de Gérard Bertrand

Ex-rugbyman, Gérard Bertrand s’est retrouvé à 24 ans face à un choix cornélien : faire une carrière internationale ou reprendre le domaine viticole de sa famille. Homme de terrain, il a su avec talent conjuguer carrière et passion, sans négliger l’un ou l’autre. Désormais à la tête de 15 vignobles et du domaine de l’Hospitalet, un ancien hospice du XVIe siècle, acquis en 2002 et transformé en un hôtel restaurant plein de charme, sis dans le domaine de la Clape près de Narbonne, Gérard Bertrand conjugue savoir-faire viticole et marketing, avec à l’esprit la priorité de la qualité de ses vins.

Berceau historique et familial des vins Gérard Bertrand, la cave du Château de Villemajou a été agrandie cette année afin d’élever et vinifier l’ensemble de la production des parcelles du château. Un écrin destiné à accueillir le millésime 2019 qui, en fonction de la décision de l’Inao, sera sans doute la prochaine appellation qualifiée en Cru Boutenac.

[caption id="attachment_11184" align="aligncenter" width="1281"] ©Soufiane Zaidi[/caption]

Le chai de vinification thermo-régulé existant a été agrandi par cette nouvelle extension et rénové afin d’accueillir 13 cuves en inox et 16 cuves en béton pouvant vinifier 4000 hectolitres. L’architecture du bâtiment a été entièrement pensée pour répondre aux exigences d’excellence et de qualité des vins Gérard Bertrand et pour préserver la qualité du raisin avec une réception de vendange gravitaire. Un soin particulier a été porté à l’éco-conception de la cave : le chai semi-enterré, l’intégration d’apport de lumières naturelles en toiture, le choix des matériaux isolants, des sols et des murs conçus pour un nettoyage aisé, peu consommateur d’eau, contribuent à l’optimisation des consommations d’énergie. Le site dispose également de deux chais à barriques d’une capacité de  750 fûts dédiés à l’élevage des vins rouges et 200 tonneaux dédiés à la vinification des vins blancs.

Pour la construction de la nouvelle cave Gérard Bertrand a utilisé de l’eau « informée » pour la mise en œuvre de tous les bétons utilisés sur le chantier. Une eau dans laquelle ont trempé des sarments de vigne « pour que le béton s’imprègne de l’esprit du vin». En tout, ce sont 2500 m2 d’enduit qui sont appliqués à l’intérieur et à l’extérieur des quelques 500 m2 de cave. A l’intérieur le maçon va utiliser du Cent % Socli en sous enduit et du Cent % Finition Teinte Minervois en surface. A l’extérieur, pour éviter un aspect « industriel », des gravillons sont récupérés dans les vignes ainsi que du « grain de riz », petit gravier de la rivière toute proche. Le tout est incorporé dans l’enduit pour obtenir un grain de 0,8 mm donnant un aspect plus naturel. Pour vieillir encore l’aspect du Cent % gris blanc Socli a sélectionné de la terre dans les vignobles, qui est mise à décanter dans de l’eau, pour obtenir une « teinte » utilisée en badigeon pour réaliser la patine. Le résultat, d’un doux rose orangé, permet aux bâtiments rénovés et agrandis de se marier à la perfection dans ce domaine historique.

Cet article vous a-t-il plu ?