Newsletter Recherche
Tendances |

The French Vikings, l’épure et l’âme du mortier pour des pièces d’exception

Le duo de designers Billy Chevallereau et Nadir Belghoul crée des objets du quotidien ou d’exception réalisés en mortier EFFIX CREA de Ciments Calcia. Des pièces épurées et teintées dans la masse à l'épreuve du temps !

Il y a quatre ans, vous avez fondé avec Nadir Belghoul The French Vikings. Comment en vient-on à créer des meubles et des objets en mortier ? Racontez-nous votre parcours...

Nous ne venons pas du tout du monde de la construction ni du design ou des Beaux-Arts. Pour ma part, j’ai commencé à réaliser des objets en mortier, c’est-à-dire avec du ciment et de l’eau, un peu par hasard. Et très rapidement, des amis m’en ont demandé pour eux. Quant à Nadir, il travaillait lui aussi sur des objets en ciment sans être ni artisan ni créateur. C’est finalement l’histoire d’une rencontre et d’échanges à un moment de notre vie où nous souhaitions tous les deux changer d’orientation professionnelle. C’est ainsi que les French Vikings sont nés !

Quel type de pièces fabriquez-vous ?

Nous faisons essentiellement du sur-mesure pour des boutiques parisiennes. Le reste concerne des petites séries d’objets destinées au grand public. Nous créons des tables, des “poufs”, des présentoirs, des objets assez volumineux, adaptés à des lieux et des demandes précises. Côté matériau, après plusieurs essais nous nous sommes tournés vers un mortier de chez Ciments Calcia, EFFIX CREA, car il correspond vraiment à nos besoins, tant en termes de mise en œuvre technique et de prise qu’en termes esthétiques, notamment pour les finitions que nous réalisons systématiquement à la main... Ce mortier peut être facilement pigmenté, et nous travaillons beaucoup la teinte des pièces et les nuances en fonction de la lumière.

Créez-vous des moules pour vos pièces et comment gérez-vous le bullage, sachant que celles-ci sont réalisées sur mesure ?

Nous fabriquons tous nos moules, qu’ils soient en bois, en silicone ou en plastique. La question du séchage, de la prise du mortier et du bullage se pose bien sûr. Pour optimiser notre travail, nous avons mis au point et fabriqué une table à vibrer, que nous avons installée dans notre atelier à Aubervilliers.

Comment orientez-vous votre création ?

Depuis peu, nous créons des carreaux pour le sol, des très grands formats et des plus petits, en fonction des projets. Nous avons aussi lancé des kits sous la marque French Béton pour réaliser soi-même des objets. Le matériau reste du mortier, puisquil n’y a pas d’agrégats, mais il est plus facile de communiquer sous le terme béton que tout le monde connaît et qui est de plus gage de solidité.

Cet article vous a-t-il plu ?