Quand le béton parle aux sens

Du bois ? Du feuillage ? Les écailles d’un serpent ? Les yeux fermés, passez votre main sur l’une des créations du designer Thalakh Dhurumjun et vous serez bluffé, car c’est le mortier i.design EFFIX  qu’il a choisi pour leur donner vie.

Jouer avec les textures

Né dans une famille modeste de l’île Maurice, Thalakh Dhurumjun a toujours été un créatif dans l’âme. « Depuis tout petit j’ai appris à fabriquer ou réparer des choses avec trois fois rien, se souvient-il. Aujourd’hui encore, mon travail ne suit aucun processus conventionnel. Je m’intéresse aux textures et, lorsque je regarde une peau ou un végétal, j’ai envie de les sublimer à ma manière en les transposant dans le béton. » Voilà sans doute pourquoi Thalakh Dhurumjun a choisi de travailler avec i.design EFFIX , un matériau capable de traduire son imagination en volumes. À son arrivée en France en 1990, les bétons, et notamment les bétons cirés très utilisés à l’île Maurice, sont pourtant encore absents du marché de la décoration. C’est un prix gagné lors d’un salon à Lyon qui sera le déclic : le décor du stand de Thalakh Dhurumjun est distingué par le jury. De là naîtra son envie de développer sa technique en France.

Un béton haute couture

Aujourd’hui, les marques les plus prestigieuses font appel aux créations en i.design EFFIX  de Thalakh Dhurumjun. Après avoir réalisé une centaine de stèles « façon iceberg » pour le couturier de la maison Balenciaga, il a créé un univers de 1 800 m2 pour son dernier défilé. Il réinvente actuellement la décoration des boutiques Yves Saint Laurent du monde entier, notamment celles de Milan et de Vienne, et d’autres sont en projet. Son prochain challenge : « Un béton noir et blanc, en extérieur, pour Sephora. Cela va encore être un sacré défi technique ! » Mais ce magicien du béton semble presque s’amuser des contraintes. Pour lui, seul compte le résultat et la façon dont il saura toucher le public. « Je veux changer le regard que portent les gens sur le béton, souligne-t-il. Je veux qu’ils oublient le gris et l’oppression pour le ressentir comme un matériau accueillant, doux et chaud, une expérience qui parle à tous leurs sens. »

Crédits photo : Saint Laurent.