Autonettoyance à l’épreuve du temps

Efficacité prouvée. La Cité des arts et de la musique de Chambéry est l’un des tout premiers ouvrages ayant mis à profit le ciment TX Arca®. Huit ans après la fin du chantier, les propriétés autonettoyantes de ce matériau d’avant-garde continuent à faire pleinement leurs preuves.

En 2001 démarrait à Chambéry la construction de la Cité des arts et de la musique, un bâtiment doté de parements de façade en béton préfabriqué, premier projet en France utilisant le ciment autonettoyant TX Arca®. « Ce produit très innovant utilise le phénomène naturel de la photocatalyse. Il contient du dioxyde de titane : le photocatalyseur, qui agit comme accélérateur », explique Olivier Fourcault, responsable de projets au service marketing-innovation de Ciments Calcia. Sous l’action des rayons ultraviolets du soleil, le dioxyde de titane initie des réactions chimiques qui détruisent les salissures organiques se déposant à la surface du béton telles que mousses, lichens et moisissures. La façade reste propre et conserve sa couleur d’origine.

À l’origine de ce choix : le bureau d’études Batiserf. « Lorsque la Ville de Chambéry a lancé un appel à candidature pour la réalisation du bâtiment, nous avons répondu, en association avec l’architecte Yann Keromnes, qui avait imaginé une structure très épurée, en béton clair, explique Philippe Clément, ingénieur chez Batiserf. Les propriétés autonettoyantes du ciment TX Arca® se prêtaient parfaitement bien à ce projet, situé en zone boisée. Le maire de Chambéry a été immédiatement séduit par l’idée. »

Un suivi technique précis

Au cours des huit années qui ont suivi, une dizaine de campagnes de mesure de la couleur ont été réalisées sur les quatre faces du bâtiment par les techniciens du CTG (Centre Technique Group) d’Italcementi Group. « Nos mesures sont effectuées à l’aide d’un colorimètre restituant des valeurs de luminance et de chrominance exprimées sur une échelle de 0 à 100, souligne Emmanuel Moudilou, responsable du laboratoire d’analyses et contrôles chimiques (LACC) du CTG. L’œil humain distingue les écarts colorimétriques d’au moins 3 points. Or, les mesures effectuées depuis le début du projet montrent des écarts inférieurs à 1 point. »

Pour Bernard Germaneau, directeur assistance-prescription clients de Ciments Calcia, ces résultats sont un réel succès pour le Groupe. « Ces années de suivi valident les propriétés annoncées du ciment TX Arca®, dont la mise en œuvre est identique à celle d’un ciment classique. Le principe fonctionne, sans le moindre impact sur les propriétés mécaniques du béton, en particulier sa solidité. Sur le plan technique, ce produit n’impose donc aucun compromis. »

Depuis cette réalisation, TX Arca® a progressivement gagné de nouveaux partisans et s’est vu sélectionné sur un nombre croissant de projets, le dernier en date étant le nouveau centre des archives industrielles d’EDF (Bure, 55), qui devrait être livré fin du premier trimestre 2011.

 

Fiche chantier

  • Maîtrise d’ouvrage Ville de Chambéry.
  • Maîtrise d’œuvre GTM (Nanterre, 92).
  • Architecte Yann Keromnes (Paris).
  • Bureau d’études Batiserf (Fontaine, 38).
  • Préfabricant IDBAT (Saint-Nazaire-en-Royans, 26).
  • Fournisseur ciment Ciments Calcia.
  • Matériau TX Arca® CEM I 52,5 N CE gris.
  • Finition brut.