Une structure à contrepoids

PORTE-À-FAUX. Avec son rez-de-chaussée nettement plus étroit que les étages qui le surplombent, le nouvel Institut de mathématiques d’Orsay semble défier la gravité. Une performance technique rendue possible par des formules de béton audacieuses.

Défi architectural

Récompensé quatre fois par la Médaille Fields, équivalent du Prix Nobel dans sa discipline, l’Institut de mathématiques d’Orsay se dote d’un nouveau vaisseau amiral à la mesure de son excellence : un bâtiment de plus de 13 000 m2, clair et compact, organisé sur quatre niveaux autour d’un jardin intérieur. Les activités de recherche et d’enseignement s’y rassembleront, favorisant les synergies. « La spécificité du projet réside dans la géométrie imaginée par le cabinet d’architecture Jean Guervilly, souligne Leonardo de Gouveia, responsable commercial entreprises d’Unibéton IDF. Le socle du bâtiment étant plus étroit que sa largeur totale, une partie de son poids se trouve en déport. Ce porte-à-faux nécessite une structure particulièrement résistante. » Pour relever ce défi, pas moins de trois qualités de ciment Calcia ont été nécessaires : le ciment i.tech ADDICEM 52, 5 L PM-ES de l’usine de Rombas pour les fondations, i.pro TECHNOCEM 42,5 R de l’usine de Villiers-au-Bouin pour les planchers, et pour les murs le ciment i.tech ULTRACEM 52,5 N.

Résistance et légèreté garanties

C’est sur les parties verticales de l’édifice que reposent les principales contraintes techniques engendrées par le porte-à-faux. Autour d’éléments prémur, fabriqués par l’entreprise Fehr, Unibéton est venu couler un béton habituellement utilisé pour réaliser des voiles architectoniques, mais retenu ici pour sa fluidité et sa grande résistance à la compression. « Les éléments préfabriqués et le béton prêt à l’emploi ont tous été élaborés avec i.tech ULTRACEM 52,5 N, précise Leonardo de Gouveia. Sa qualité d’ouvrabilité répond à toutes les contraintes mécaniques, et assure aussi un enrobage parfait de l’acier des éléments préfabriqués. » Semblant flotter au-dessus du sol, le nouvel Institut de mathématiques d’Orsay offrira un cadre de vie attractif aux enseignants et étudiants, contribuant à pérenniser la tradition d’excellence de la discipline au sein du futur pôle universitaire de Paris-Saclay.

 

 

 

Crédit photos : labtop

Fiche Chantier

  • Maître d’œuvre Cabinet d’architecture Jean GUERVILLY
  • Maître d’ouvrage UNIVERSITÉ PARIS-SUD 11
  • Architecte Cabinet d’architecture Jean Guervilly
  • Entreprise Fehr Technologies
  • Ciments i.tech ADDICEM 52, 5 L PM-ES – CEM III/A 52,5 L CE PM-ES CP1 NF de l’usine Ciments Calcia de Rombas, i.pro TECHNOCEM 42,5 R – Cem II/A-LL 42,5 R CE CP2 NF de l’usine Ciments Calcia de Villiers-au-Bouin  et i.tech ULTRACEM 52,5 N – CEM I 52,5 N CE CP 2 NF de Ciments Calcia
  • Bétons i.work TRADIRADIER NF C 40/50 XA3 CEM3 D20 S4, i.design DECOVOIL PR C 40 50 XF1 CEM I D10 S4 et i.work TRADIPLAN C30/37 XC1 CEM II D 20 S 3 d’Unibéton (Volume total : 2 800 m3)
  • Granulats 6/3,20 de la carrière GSM de Saint-Louis et 4/10 de la carrière GSM d’Achères
  • Dates du chantier début mars 2015 – livraison prévue juin 2017