Le pavillon Dufour repensé

RESISTANCE. Haut lieu du tourisme avec plus de 7 millions de visiteurs par an, le Château de Versailles a réaménagé son pavillon Dufour en espace d’accueil, en partie souterrain. Les produits de Ciments Calcia contribuent à en garantir la résistance.

Creuser pour gagner de l’espace

Inscrit dans la nouvelle organisation du parcours de visite, le réaménagement des accès au Château de Versailles vise à faire du pavillon Dufour l’entrée unique des visiteurs individuels. Le défi : y regrouper toutes les fonctions d’accueil et de services et optimiser la gestion des flux de touristes entrant et sortant. L’espace du pavillon étant insuffisant, l’architecte, Dominique Perrault, a choisi de récupérer des volumes en créant un niveau souterrain, sous lequel une galerie accueillant toutes les utilités a aussi été réalisée par le cabinet 2BDM. L’entreprise chargée de la reprise en sous-œuvre de ces deux niveaux souterrains, Lainé Delau, a sélectionné trois bétons différents. Le premier, haute performance, est formulé avec le ciment i.tech ULTRACEM 52,5 N, utilisé pour les poutres et poteaux, le second avec le ciment i.pro TECHNOCEM 42,5 R, pour les dalles du plancher et le dernier, avec le ciment i.tech ADDICEM 52,5 PM-ES pour les fondations. Tous sont fabriqués par l’usine Ciments Calcia de Gargenville.

Gagner en résistance

L’enjeu majeur du chantier consistait à assurer la pérennité de l’ouvrage dans le temps. Une contrainte qui a conduit à choisir le ciment i.tech ADDICEM 52,5 PM-ES, très résistant en raison de sa teneur importante en laitier pour tous les éléments en contact avec la terre. Très riche en clinker, le ciment i.tech ULTRACEM 52,5 N confère aux éléments de structure une résistance aux charges maximum. Enfin le ciment i.pro TECHNOCEM 42,5 R, requis pour les superstructures, a permis d’accélérer les opérations de décoffrage grâce à sa haute performance au jeune âge.

 

bulle-temoignageAdeline Jagline, entreprise Lainé Delau
« Ce chantier était un véritable défi : ajouter deux niveaux souterrains tout en préservant le patrimoine historique existant. Le
béton haute performance, formulé avec du ciment i.tech ULTRACEM 52,5 N, utilisé pour les poutres, a parfaitement répondu à nos attentes : soutenir les énormes murs en pierre de 6 m de haut et d’1 m d’épaisseur d’origine ».

 

© Hélène Peter, Patrick Tourneboeuf /Tendance Floue/Oppic. 18 déc 2014

Fiche chantier

  • Réalisation sous-œuvre Lainé Delau (Groupe Vinci Constructions)
  • Maître d’ouvrage Etablissement public du Château, du musée et du domaine de Versailles (EPV), direction du Patrimoine et des Jardins
  • Maître d’œuvre Dominique Perrault, architecte, associé à Khephren/Inex/G. Lauriot Prévost/Lamoureux/FCBA/AADT/F – Folacci, pour les parties ouvertes au public – Frédéric Didier (cabinet 2BDM), associé à Khephren/alternet/Cabinet Votruba/Prévention Consultant, pour la galerie technique
  • Ciments
    i.tech ADDICEM 52,5 L PM-ES – CEM III/A 52,5 L LH CE PM-ES-CP1 NF (110 tonnes),
    i.tech ULTRACEM 52,5 N – CEM I 52,5 N CE CP2 NF (400 tonnes),
    i.pro TECHNOCEM 42,5 R – CEM II/A 42,5R CE CP2 NF (70 tonnes)
  • Béton
    1 700 m3 de béton fournis par les centrales Unibéton de Buc et d’Issy-Les-Moulineaux, dont 50 à 60 m3 de béton haute performance i.speed BHP C60/75 XF1 CEM I D10 S4 pour les piliers et poteaux
  • Surface 2000 m² SDO
  • Dates du chantier de septembre 2013 à novembre 2014