Le Millénaire, un chantier d’exception

Développement durable. Grand comme huit terrains de football, le chantier du quartier commercial d’Aubervilliers est le plus important projet HQE® jamais réalisé en France.

Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée réalise pour le compte du promoteur Icade et de la foncière Klepierre l’un des plus grands centres commerciaux d’Ile-de-France. Il s’agit d’un véritable quartier commercial, comprenant 56 000 m2 de surface de vente, trois immeubles de bureau R+7 de 20 000 m2, un musée de la télévision « TV Cité » de 3 900 m2 et un parking sur 2 niveaux de 2 800 places en sous-sol. Ce programme, conçu par l’architecte Antoine Grumbach, intègre également l’ensemble des aménagements extérieurs, les espaces piétonniers plantés aux abords.
« Situé au confluent du canal Saint-Denis et du bassin de l’Entrepôt, ce futur quartier commercial, tertiaire et de loisirs est constitué d’un ensemble d’îlots reliés par des rues couvertes », explique Roland Merling, responsable filière bâtiments ouvrages d’art chez Ciments Calcia. Chacun des îlots s’ouvrira sur le bassin des Entrepôts dont le quai, organisé en promenade, sera bordé de restaurants et de terrasses.

Un projet HQE exemplaire

Le Millénaire est un des projets pilotes de la certification Certivéa Haute Qualité Environnementale commerce et bureaux, et son chantier se distingue par son exemplarité dans ce domaine. Ce référentiel, créé en décembre 2008 en partenariat avec l’Ademe et le CSTB, porte à la fois sur les nuisances aux personnes et à l’environnement. « Véritable référence en matière de développement durable, ce chantier répond à des exigences élevées quant à la réduction des impacts environnementaux, la gestion des déchets, la dépollution des terres, la préservation de la nappe phréatique, la qualité de l’air et de l’eau », souligne Pierre Garin, chef de service travaux et responsable gros œuvre chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée. L’installation de la centrale foraine Unibéton a réduit les nuisances liées au trafic routier et amélioré le bilan carbone du chantier.
« Celui-ci a été optimisé par le chargement des camions toupie à 8 m3 au lieu de 7 », ajoute Guillaume Chabroux, coordinateur d’exploitation chez Unibéton. Les lavages de toupie étant interdits sur le site, les retours de béton ont bénéficié d’un système de bac de décantation sur place, avant leur mise en décharge. Les silos à ciments, équipés de systèmes de filtration, ont limité les rejets de particules fines dans l’air. « Enfin, pour respecter le label HQE, nous participions, chaque trimestre, à des réunions de coordination sur l’hygiène, la sécurité et la gestion des déchets avec tous les acteurs du chantier », conclut Guillaume Chabroux.

La synergie du groupe en action

Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée a fait appel à
Ciments Calcia et Unibéton, ainsi qu’aux différents acteurs
d’Italcementi Group, pour répondre au cahier des charges de ce chantier hors normes. Plus d’une trentaine de formulations de béton différentes ont été développées pour la fourniture des 54 000 m3 nécessaires à sa construction. « La majorité des bétons bénéficie d’une consistance de classe S4 pour une meilleure fluidité », souligne Didier Armand, responsable grands comptes Ile-de-France chez Unibéton. « Cette viscosité nous a permis de couler tous nos voiles périphériques en une seule fois à une hauteur de coffrage de 5,5 m », précise Pierre Garin. Une centrale mobile d’une capacité de production de 40 à 45 m3 par heure a été installée sur le site. « Celle-ci a produit 90 % des volumes, notre centrale de réseau d’Aubervilliers située à proximité intervenant en appoint », précise Didier Armand.

Ciments Calcia a fourni 15 000 à 16 000 tonnes de ciments dont 1/3 de
CEM III A 52,5 L-LH CE PM-ES CP1 NF de Gargenville (78) et 2/3 de
CEM I 52,5 N CE CP2 NF de Gaurain (Belgique). Une partie de ce dernier a bénéficié d’un ajout de cendres volantes afin d’obtenir l’équivalent d’un
CEM II. En plus du sable d’Achères (78), GSM a approvisionné le chantier en deux qualités de granulats, un 4/10 d’Achères et un 6/20 de La Frette (02). Deux adjuvants Axim Cimplast 115 et Cimfluid Adagio 3002 ont également été livrés sur le site, plastifiant et surperplastifiant haut réducteur d’eau permettant d’améliorer la maniabilité et la plasticité des bétons.

Les approvisionnements en ciment et adjuvant ont été assurés par Tratel. Cette nouvelle démonstration de la synergie groupe est également un modèle en matière de chantier HQE et de développement durable.


 

 

Chantier HQE (cible 3)

  • Centrale à béton sur site : évite le recours au trafic routier, préserve l’environnement et limite les nuisances aux abords du chantier (moindre gêne pour les riverains, moins de pollution, réduction des nuisances sonores, gain de temps sur le chantier).
  • Acoustique : pose d’un micro au centre du chantier pour mesurer quotidiennement le niveau d’exposition au bruit pendant toute la durée du gros œuvre (75 dBA maximum).
  • Traitement des déchets : tri selon catégorie et dangerosité, suivi et recyclage (95 % des déchets revalorisés).
  • Station de débourbage pour le nettoyage des pneus des camions à la sortie du chantier.
  • Dépollution des sols (hydrocarbures et métaux lourds).
  • Nettoyage des toupies et bennes à béton, décantation et récupération de l’eau.
  • Économie d’eau, d’électricité et de chauffage (coupure automatique des compteurs de 22 h à 6 h et le week-end).
  • Bois de coffrage provenant de forêts gérées durablement.
  • Logiciel de gestion pour faciliter le flux des livraisons.

Les étapes du chantier

ÉTAPE 1

Juin 2008-avril 2009 : terrassements généraux et injections

  • Terrassement et dépollution des terres par traitement biologique par l’entreprise Brézillon, filiale Bouygues Bâtiment Ile-de-France (250 000 m3 de terres excavées) et injection par l’entreprise Sefi Intrafor (750 forages).

ÉTAPE 2

Décembre 2008-mai 2009 : fondations superficielles

  • Coulage d’un béton de classe d’exposition XA2 (conforme au niveau d’agressivité du terrain).

Février-mars 2009 : installation de la centrale foraine

  • Centrale à béton sur site : génie civil, silos à ciment, cuves à adjuvant, cases à granulat, fosses de décantation (retours béton).

ÉTAPE 3

Décembre 2008-mars 2010 : gros œuvre – structure

  • Voiles intérieurs et extérieurs, poteaux (800/étage).
  • Pose de 20 000 pièces préfabriquées.
  • Coulage de dalle de compression sur planchers en dalles alvéolaires ou prédalles précontraintes ou encore prédalles béton armé.
  • Coulage du dallage du parking.

ÉTAPE 4

Mars 2010-avril 2011 : finitions et corps d’état

  • Démontage de la centrale foraine, la centrale de réseau Unibéton d’Aubervilliers assurant le relais de mars à août 2010.
  • Mise à disposition des emplacements commerciaux depuis juillet 2010.
  • Réception et ouverture du centre commercial en avril 2011.

Fiche chantier

  • Investisseurs et promoteurs : Klepierre, foncière spécialisée dans les centres commerciaux, et le géant de l’immobilier Icade
  • Maîtrise d’ouvrage : Klepierre  et  Icade
  • Architecte : Antoine Grumbach Associés
  • Paysagiste : Michel Desvignes
  • Réalisation : Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée, filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France
  • Matériaux : ciments (Ciments Calcia), béton prêt à l’emploi (Unibéton), granulats (GSM), adjuvants (Axim)
  • Livraison des ciments et adjuvants : Tratel
  • Date d’ouverture : avril 2011