L’avenir du traitement des eaux usées.

ÉCOLOGIE. Site historique de l’épuration des eaux usées de l’agglomération parisienne, l’usine Seine Aval d’Achères (78) se réinvente entièrement, sous le signe de la performance et de l’environnement.

Une solution unique

L’usine Seine Aval, qui traite jusqu’à 1 700 000 m3/jour d’eaux usées, est en pleine refonte pour s’inscrire dans la directive cadre européenne sur l’écologie. Ce chantier exceptionnel combine de nombreuses contraintes. Les matériaux employés pour les nouvelles installations doivent résister à l’agressivité chimique des effluents et à celle naturelle des sols. Les cadences du chantier imposent aussi une bonne résistance au jeune âge des bétons mis en œuvre. Les formes à réaliser en béton sont complexes, car elles doivent respecter les pentes nécessaires au fonctionnement de la filtration. Et enfin, ce type d’installation est régi par un contexte réglementaire et normatif pointu. Le tour de force du projet est d’avoir trouvé un produit capable de se plier à toutes ces exigences : le ciment i.tech ADDICEM 52,5 L PM-ES de l’usine Ciments Calcia de Gargenville.

Produits et services « à domicile »

Les cadences très élevées du chantier ont nécessité l’implantation sur site d’un dispositif dédié, constitué de deux centrales à béton Unibéton, certifiées NF, secondées par deux centrales partenaires de BRN (Béton rationnel normand Andrésy), elles aussi NF. Cette organisation a su garantir la disponibilité du produit et assurer des pics de production allant jusqu’à 1 000 m3/jour, entre octobre 2014 et mars 2015. Dans ce contexte logistiquement complexe, disposer d’une source principale d’approvisionnement en ciment a considérablement simplifié les opérations. La qualité des bétons a également fait l’objet d’un suivi minutieux, avec la mise à disposition d’un local de conservation des éprouvettes servant aux analyses, et l’affectation d’un technicien de laboratoire Unibéton directement sur le site pendant toute la durée des opérations.