La médiathèque se pare de vagues de béton blanc

AU BORD DE L’EAU. Véritable sculpture au cœur de la Venise normande, la nouvelle médiathèque de Pont-Audemer a été inaugurée en octobre 2015. Sur sa façade bordant la Risle, se tient un étonnant brise-soleil de béton blanc, dont les formes viennent subtilement rappeler les ondes scintillantes de la rivière.

Douce lumière

Salles spacieuses, grands divans où se lover, escalier monumental menant à une terrasse végétalisée surplombant la ville de Pont-Audemer, aussi appelée la Venise normande ; singulier patio aux murs recouverts d’inox miroir, jusqu’au sol incrusté de véritables billes en mouvement rose fushia : tout, dans l’aménagement intérieur de la nouvelle médiathèque de Pont-Audemer, respire la convivialité. À l’extérieur, le sculptural édifice, situé sur un ancien îlot industriel marqué par le bâti d’après-guerre, impulse une nouvelle dynamique architecturale inspirée des canaux qui traversent la ville. Catherine Geoffroy et Frank Zonca, qui l’ont dessiné, ont choisi d’habiller le niveau supérieur de béton blanc. Trois façades sont recouvertes de panneaux pleins, plans ou travaillés sur des espaces vitrés. La quatrième, ouverte sur la Risle par d’immenses baies, se pare d’une série d’ondes verticales aux formes délicatement galbées, rappelant le dessin des risées sur l’eau du canal. Harmonieuses dans leur irrégularité, ces ondes viennent aussi filtrer les rayons du soleil, pour assurer, par tout temps, une belle lumière à l’intérieur du bâtiment. Tous les éléments préfabriqués tirent leur éclatante blancheur du ciment i.design ULTRACEM 52,5 N SB fabriqué par l’usine Ciments Calcia de Cruas. La totalité des joints de préfabrication suivent le dessin de l’architecte. Ils sont tous inclinés différemment pour respecter le caractère organique de l’architecture.

Grain naturel

Ces ondes sont visibles sur toutes leurs faces, soit de l’intérieur, soit de l’extérieur du bâtiment. Grâce à la régularité du ciment i.design ULTRACEM 52,5 N SB de Ciments Calcia, Jousselin Préfabrication a pu obtenir sans difficultés le fini lisse souhaité par l’architecte sur trois côtés. Pour le quatrième, l’architecte Frank Zonca voulait en revanche conserver l’aspect organique et moucheté naturel du béton. Après séchage, le préfabricant a donc usiné la face extérieure sur un banc de polissage. Une opération qui a permis de faire ressortir le grain naturel des agrégats, du sable et des graviers provenant de carrières locales.

Une teinte stable longtemps

Le bâtiment étant soumis aux normes des ouvrages de bord de mer, les aciers des armatures ont dû être protégés de la corrosion par un enrobage de 30 mm de béton minimum, et tous les éléments de fixation ont été choisis en inox. La finesse du ciment i.design ULTRACEM 52,5 N SB a été un élément déterminant pour obtenir un béton à la fois fluide, pour faciliter le moulage, et compact pour garantir une étanchéité optimale. Un hydrofuge de surface a en outre été appliqué pour éviter la microporosité : par temps pluvieux, l’eau perle sans pénétrer. La couleur du bâtiment est plus stable, quelle que soit la météo, et les éléments de béton blanc plus durables.

 

Crédits photos : Geoffroy et Zonca Architectes associés ; Jousselin Préfabrication.

FICHE CHANTIER

  • Maître d’ouvrage ville de Pont-Audemer
  • Maître d’œuvre Catherine Geoffroy & Frank Zonca Architectes Associés
  • Bureau d’études SOGETI, BEHN
  • Gros œuvre SEPRA
  • Surface 1 358 m2
  • Réalisation des pièces préfabriquées Jousselin Préfabrication
  • Ciment i.design ULTRACEM 52,5 N SB – CEM I 52,5 N CE CP2 NF « SB » de l’usine Ciments Calcia de Cruas (51 tonnes)