Energetik, la maison du futur

À Estillac, dans le Lot-et-Garonne, la maison Energetik combine une façade en béton apparent, personnalisable à volonté, avec l’isolation thermique optimale de murs-sandwichs associant béton et laine de roche.

Au-delà de la norme

Créée par le collectif de professionnels du bâtiment « ÉQUIP’17 », sous la houlette de l’architecte Frédéric Picquoin, la villa témoin Energetik Habitat d’Estillac offre un espace de vie de 120 m2 aux performances énergétiques remarquables. La consommation électrique de ce type de villa peut atteindre 37 kW h/m2/an, alors que la Réglementation Thermique (RT) 2012 autorise jusqu’à 50 kW h/ m2/an. La villa Energetik doit cette caractéristique à son système constructif innovant, réalisé à partir d’éléments de façade en béton préfabriqués par la société CIR avec les ciments i.tech ULTRACEM 52,5 N de l’usine Ciment Calcia de Bussac et i.active® ULTRA 52,5 N blanc de l’usine Socli à Izaourt à côté de Pau.

Une formule tout compris

Le secret de la villa Energetik réside dans la collaboration de multiples corps de métiers dès le stade de la préfabrication. Les murs sont ainsi composés d’un « sandwich » isolant de 16 cm de béton armé porteur à base de i.tech ULTRACEM 52,5 N, de 15 cm de laine de roche, et de 7 cm de peau extérieure en béton à base de i.active® ULTRA 52,5 N, dont la finition est laissée au libre choix du client. Cette structure intègre également les menuiseries en aluminium, les stores, tout l’équipement électrique, ainsi que ses propres fondations. Chaque élément de mur sort ainsi de l’usine de préfabrication entièrement équipé, et prêt à être posé. Ce procédé, protégé par un brevet franco-allemand, garantit une étanchéité haut de gamme et une grande rapidité d’exécution : la maison pilote d’Estillac a été assemblée en trois jours ! Le collectif « ÉQUIP’17 », qui y a installé son espace d’exposition, a depuis réalisé plusieurs bâtiments d’habitation collective et écoles dans la région avec la même technologie multimétier.

En marche vers la RT 2020

D’ici quelques années, la RT 2020 remplacera la RT 2012 et aura pour objectif la généralisation des bâtiments à énergie positive (BEPOS), produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Une isolation sans faille sera la clé de cette nouvelle étape. Avec ses excellentes performances, la maison Energetik a tous les atouts en main pour s’imposer sur ce futur marché.

FICHE CHANTIER

  • Maître d’œuvre : Collectif d’entreprises EQUIP’17
  • Maître d’ouvrage : Collectif d’entreprises EQUIP’17
  • Architecte : Frédéric Picquoin
  • Entreprise de préfabrication du béton : CIR (Tonneins)
  • Ciments : i.tech ULTRACEM 52,5 N – CEM I 52,5 N CE CP2 NF de l’usine Ciments Calcia de Bussac Forêt et i.active® ULTRA 52,5 N – CEM I 52,5 N CE de l’usine Socli à Izaourt.
  • Dates du projet : Chantier terminé à l’été 2012