À l’école des lumières

RONDEURS. Démoli et reconstruit en milieu occupé, le groupe scolaire Anatole France de Sarcelles a achevé sa mue. Les nouveaux bâtiments, imaginés par l’architecte Jean-Pierre Lott en concertation avec les équipes enseignantes, tirent leur originalité de leurs élégants voiles de façade en béton clair, tout en courbes et en luminosité.

Un espace pensé pour le bien-être

Les 540 élèves du groupe scolaire Anatole France ont tous emménagé dans leurs nouveaux locaux. Après les enfants de maternelle, à l’automne 2015, les élèves du primaire ont intégré leur nouvelle école au printemps 2017. Au total, l’établissement compte 18 classes, réparties en deux bâtiments de deux et trois niveaux, reliés entre eux par une galerie. Tout au long de la conception et de la réalisation du projet, un grand soin a été apporté au bien-être des enfants et des équipes éducatives. L’implantation a été étudiée en fonction de l’ensoleillement, et des brise-soleil horizontaux ont été intégrés à la façade sud pour protéger les salles de classe.

Aspect lisse et soigné

De grandes terrasses, soutenues par d’immenses poteaux mesurant jusqu’à 8 m de hauteur, et la forme courbe des voiles en béton armé, achèvent ce projet étonnant. Voiles et poteaux tirent leur beige lumineux du ciment i.design ULTRACEM 52, 5 N SB de l’usine Ciments Calcia de Cruas. « Pour leur réalisation, nous avons opté pour une formule en béton autoplaçant i.design ISYTECVOIL, souligne Karim Diab, ingénieur d’affaire Unibéton IDF. Grâce à sa grande fluidité, nous avons pu obtenir un résultat parfaitement lisse, sans bullage, très esthétique et très soigné. » Comme le souhaitait l’architecte, le béton a été laissé brut de décoffrage, juste protégé par un traitement hydrofuge pour éviter qu’il ne se salisse trop vite dans cet environnement très urbain.

Respect des normes environnementales

Autre critère de choix du béton autoplaçant i.design ISYTECVOIL : sa mise en œuvre sans vibration, qui a permis de limiter les nuisances sonores pour les riverains et surtout les élèves, installés sur place dans des préfabriqués pendant les travaux. « Toujours dans l’optique de répondre aux normes environnementales très strictes de ce chantier HQE (Haute Qualité Environnementale), camions toupies et pompes à béton n’ont jamais été rincés sur place pendant le chantier, précise Karim Diab. Après chaque coulage, ils étaient ramenés à la centrale Unibéton de Sarcelles pour y être nettoyés. »

 

 

 

Crédit photos : Paul Kozlowski

Fiche chantier

  • Maître d’ouvrage ville de Sarcelles
  • Architecte et maître d’œuvre Jean-Pierre Lott
  • Entreprise générale Léon Grosse
  • Ciment i.design ULTRACEM 52, 5 N SB – CEM I 52,5 N CE CP2 NF « SB » de l’usine Ciments Calcia de Cruas (700 tonnes)
  • Béton i.design ISYCTEVOIL C30/37 XF1 d’Unibéton (2 000 m3)
  • Granulats Granulats 0/4 de la carrière GSM de Gennevilliers (92), Granulats 4/8 de la carrière GSM de la Grande Paroisse (77)
  • Dates chantier mars 2014 à mai 2017